L'Aurélia B10, berline de première série, a été imaginée pendant la guerre pour remplacer L'Aprillia, et sortit en 1950.

Ce fut la première voiture au monde produite en série avec un moteur V6 aluminium: je laisse aux inconditionnels la joie de parler de ses prouesses techniques, choses qui ont été très bien faites.

L'Aurélia B21, sortie en 1951, est un modèle plus poussé, amélioré, comme de tradition chez Lancia.

L'Aurélia B22, sortie en 1952, est le modèle le plus élaboré et le plus puissant, avant la deuxième série et l"Aurélia B12.

Fangio disait d'elle qu'elle était le meilleur compromis par sa qualité de prestation et de conduite.

Les trois modèles B10, B21 et B22 ne se différencient que peu, esthétiquement.

 

Du point de vue technique, la cylindrée passe de 1754 cm3, pour la B10, à 1991 cm3, l'alésage et la course montent respectivement à 72 mm et 81,5 mm, pour les B21 et B22.

Le changement de carburateur Solex de 30 par le Weber de 40, ainsi que le rapport du couple conique du propulseur de la B22 en font la plus puissante berline. Elle sera même plus puissante que la B12 avec ses 87 CV, qui aura cependant un meilleur couple.

Les culasses , les collecteurs d'admission et d'échappement, le vilbrequin et et l'arbre à cames (dont une série Nardi) sont spécifiques à la B22.

Ce moteur est au bout de son évolution sur cette base: les bielles sont encore régulées et sont celles d'origine de la B10 de 1 750 cm3 alors que la puissance est passée de 56 CV à 90 CV et la cylindrée à 1 991 cm3.

Bielle ref B10-2151, du moteur de la B22, tordue par l'effort: le moteur tournait.

Pour me joindre info@aurelia-b22.com